Mes derniers avis




mardi 24 avril 2018

Lise et les hirondelles

Auteur : Sophie Adriansen
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse, historique
Sortie : 2018
Pages : 233







Mon avis en bref :
Un livre sur le thème de la seconde guerre mondiale avec lequel j'ai passé un bon moment, j'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteur, mais malheureusement je n'ai pas été autant touchée que prévu.







Quatrième de couverture

A treize ans, Lise a une passion pour les hirondelles. Mais lorsqu'elle les voit revenir à Paris en cet été 1942, les oiseaux ne parviennent pas à lui faire oublier les effets de l'Occupation : le rationnement, les sirènes, la fermeture de l'atelier de confection familial, l'attitude de ses amis depuis qu'elle porte une étoile jaune sur ses vêtements.
Le 16 juillet, Lise assiste à l'arrestation de toute sa famille. Elle se précipite au commissariat où on les a emmenés et parvient à sauver ses deux petits frères de la rafle du Vel' d'Hiv'. Mais elle n'a plus aucune nouvelle de leurs parents. Commence alors pour eux le long parcours des enfants cachés, parsemé d'angoisse et de dangers, de moments de doute et d'espoir.




Mon avis

J'ai vraiment eu un petit coup de coeur pour la couverture de ce livre, dans des tons roses orangés, et lorsque j'ai lu le résumé et découvert qu'il s'agissait d'un livre qui se passe durant la seconde guerre mondiale, un thème que j'adore lire, j'ai très rapidement décidé de le sortir de ma PàL.

Dans ce livre, nous suivons donc l'histoire de Lise, une jeune fille qui vit à Paris avec ses deux petits frères et ses parents durant l'an 1942, alors que la guerre fait rage, et que doucement mais sûrement, les choses deviennent de plus en plus compliquées pour les juifs. Cela commence par de petites choses, puis ils sont contraints de porter la fameuse étoile jaune pour les différencier des autres. Jusqu'au jour où la police arrête ses parents et ses deux petits frères. Lise va réussir à empêcher l'arrestation de ses deux frères, pour les ramener avec elle chez leurs voisins, où ils se cacheront. Mais chaque jour, ils vont vivre la peur au ventre en voyant l'évolution toujours plus inquiétante de la situation pour les juifs, et également avec le doute de savoir s'ils retrouveront un jour leurs parents ou pas...


J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur, c'est un livre qui traite vraiment bien de la condition des juifs durant la seconde guerre mondial, avec des mots simples, parfait pour un jeune public. Les scènes sont certes difficiles, mais en même temps il n'y a rien de traumatisant ou de trop détaillé, on comprend tout seul ce qu'il se passe, on imagine des choses, sans que l'auteur ait besoin d'en dire plus. C'est un peu perturbant, car tout ce qui est raconté est forcément difficile, mais en même temps la plume de l'auteur amène une belle poésie à ce récit, et une certaine douceur également.

J'ai beaucoup apprécié suivre Lise, qui tente de vivre le difficile moment de l'adolescence, dans un climat difficile où son statut de juive la contraint à se cacher d'abord toute seule, pour ne pas trop éveiller les soupçons sur elle, car son corps change et les hommes la remarque bien vite quand elle marche dans la rue, ce qui présente un grand danger pour elle. Et puis ensuite, avec ses frères, qu'elle fera tout pour protéger, et avec lesquels elle devra jouer la mère de famille, tentant de les réconforter et de ne pas sombrer elle-même dans l'angoisse qui la prend au ventre jour après jour.

J'ai par contre été un peu déçue parce que je m'attendais à ressentir plus d'émotions tout au long de l'histoire, alors que ça n'a pas été le cas malgré que tout s'y prêtait. Il faut dire que ce livre n'amène vraiment rien de neuf par rapport à tous les précédents livres que j'ai pu lire sur le sujet, et il y en a pas mal. Mais je trouve qu'il serait vraiment parfait pour expliquer à un jeune adolescent cette période très importante de notre histoire.


D'autres avis sur
Logo Livraddict

vendredi 13 avril 2018

La faucheuse, tome 2 : Thunderhead

Auteur : Neal Shusterman
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Science-fiction, Jeunesse/YA
Sortie : 2018
Pages : 571








Mon avis en bref :
Une très bonne suite pleine d'action et de rebondissements, même si j'ai peut-être un petit peu moins été à fond dans ce tome que dans le 1er.







Quatrième de couverture

Intelligence artificielle omnipotente qui gère la Terre pour l'humanité, le Thunderhead ne peut en aucun cas intervenir dans les affaires de la Communauté des Faucheurs. Il ne peut qu'observer... et il est loin d'aimer ce qu'il voit.
Une année s'est écoulée depuis que Rowan a volontairement disparu des radars. Depuis, il est devenu une véritable légende urbaine, un loup solitaire qui traque les Faucheurs corrompus et les immole par le feu. La rumeur de ses faits d'armes se propage bientôt à travers tout le continent Méricain.
Désormais connue sous le nom de Dame Anastasia, Citra glane ses sujets avec beaucoup de compassion, manifestant ouvertement son opposition aux idéaux du "Nouvel Ordre" institué par Maître Goddard. Mais lorsque sa vie est menacée et ses méthodes remises en question, il devient clair que les faucheurs ne sont pas tous prêts à embrasser le changement qu'elle propose.
Le Thunderhead interviendra-t-il ? Ou se contentera-t-il d'observer la lente descente aux enfers de ce monde parfait ?



Mon avis

J'avais pratiquement eu un coup de coeur pour le 1er tome de cette saga, notamment grâce à l'écriture de l'auteur, les personnages hyper intéressants à suivre et attachants, et l'univers que j'avais trouvé très original. Il me tardait donc de lire cette suite tant attendue, et je n'ai pas été déçue, puisque j'ai passé un excellent moment, même si j'ai un tout petit peu moins aimé ce tome que le précédent, peut-être car la découverte n'était plus là, ou alors parce que j'en attendais un peu trop à cause de mon impatience.

Dans ce tome, comme son nom l'indique, nous allons en apprendre beaucoup plus sur le Thunderhead, cette intelligence artificielle qui gère tout ce qui se passe sur terre, mais sans pouvoir intervenir directement d'elle-même dans les décisions des faucheurs. J'ai beaucoup apprécié les petits avants-chapitres qui nous permettent de nous mettre dans la tête du Thunderhead et d'en savoir plus sur ce "personnage", qui se découvre parfois presque comme un humain doté de sentiments.

Et puis nous retrouvons les personnages que l'on avait appris à découvrir dans le 1er tome, notamment nos deux héros, Citra, devenue la faucheuse Dame Anastasia. Ainsi que Rowan, qui mène sa vie en solitaire, se cachant de tous, pour empêcher les faucheurs corrompus de glaner n'importe qui et n'importe comment. 
Il y a également de nouveaux personnages qui font leur apparition, ce qui amène un nouveau souffle à l'histoire, comme celui de Grayson, que j'ai apprécié découvrir et voir évoluer au fil des pages.

J'ai vraiment adoré retrouver cet univers que j'avais tant aimé dans le 1er tome, les personnages ont énormément évolué durant celui-ci, ils ont pris confiance en eux, sont devenus rapidement très mature pour leur âge et acceptent leur nouvelle vie parmi la communauté de faucheurs même si cela doit les mener à prendre des décisions difficiles par rapport aux autres humains ou tout simplement à leurs proches. Ils vont continuer à évoluer durant ce tome, et j'ai eu beaucoup de plaisir à les voir se chercher encore, notamment grâce aux chapitres mettant en scène tour à tour chacun des deux personnages, ce qui nous permet d'en apprendre encore un peu plus sur eux, sur leur manière de vivre leur nouvelle vie, sur leur façon de penser. On s'attache encore d'avantage à eux grâce à cela.

J'ai tout de même été un peu moins prise par l'histoire que durant le tome précédent, car même si j'adore vraiment cet univers, j'ai trouvé que par moment les choses n'avançaient peut-être pas assez vite à mon goût, ce qui fait que j'ai moins ressenti l'envie de ne plus lâcher le livre avant de l'avoir terminé. Mais les moments d'action (qui restent tout de même très présents) sont toujours de haut niveau, on se laisse prendre au jeu, on souffre en même temps que nos personnages préférés, on a le coeur qui bat la chamade pour eux, et cette fin... Que dire, si ce n'est que l'auteur m'a totalement eue ! Je ne m'attendais pas du tout à cela, et je n'avais qu'une envie, me jeter sur la suite, mais étant donné qu'elle n'est pas encore disponible, je n'ai pu que crier mon désarroi intérieurement 😅




D'autres avis sur
Logo Livraddict

lundi 9 avril 2018

Un palais d'épines et de roses

Auteur : Sarah J. Maas
Editions : de la Martinière (J. fiction)
Genre : Fantasy
Sortie : 2017
Pages : 525






Mon avis en bref :
Je me demande pourquoi j'ai attendu aussi longtemps avant de découvrir enfin cette saga qui fait tant parler d'elle ! C'est pratiquement un coup de coeur pour ce 1er tome, j'ai adoré l'histoire, les personnages, l'écriture,... bref, j'ai tout aimé !





Quatrième de couverture

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse. Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ?
A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaines d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.




Mon avis

Depuis le temps que j'entends parler de cette saga partout, et qu'elle me tentait, je me suis jetée dessus lorsque je l'ai vu dans le catalogue France Loisirs, et aussitôt reçu, aussitôt commencé !

Dans cette histoire, nous suivons Feyre, dans un univers un peu particulier, puisqu'elle vit dans une petite maison, dans un village, ou elle s'occupe de sa famille après le décès de sa mère. Elle survit plutôt qu'autre chose. Les temps sont rudes. Son père a des difficultés à marcher suite à un accident, et ses soeurs sont plus obnubilées par les belles robes et les garçons qu'autre chose. Feyre est donc la seule à subvenir aux besoins de sa famille, en allant chasser dans la forêt, des animaux pour leur viande et pour vendre leur peau au marché. Et puis, il y a l'autre côté, celui au-delà du mur. Un endroit peuplé de créatures plus affreuses les unes que les autres, avec différents royaumes et donc différents seigneurs.

Un jour que Feyre s'en va chasser dans la forêt, elle tombe sur un loup géant, et décide de le tuer, sentant que c'est l'une des fameuses créatures dangereuse de l'autre côté du mur. Elle en payera le prix, obligée de quitter sa famille, pour aller vivre à tout jamais auprès de Tamlin, l'un des grands seigneurs de ce royaume, mais étrangement, il ne lui cherche pas de mal. Feyre sera perturbée par cette nouvelle vie et la situation dans laquelle elle se trouve : vouloir quitter le Palais dans lequel elle vit pour retrouver sa famille, ou rester auprès de Tamlin pour enfin vivre une vie plus sereine sans penser au lendemain, et les aider à guérir d'une mystérieuse malédiction qui les touche...


J'ai vraiment adoré le 1er tome de cette saga, et je me suis demandé pourquoi j'avais autant attendu avant de la découvrir enfin. L'univers particulier m'a fait du bien, ça change un peu de ce que j'avais pu lire dernièrement, on y découvre pas mal de personnages avec un caractère propre à eux et recherché, une héroïne forte et intelligente, même si parfois son envie de retrouver sa famille la pousse à faire des choses un peu bêtes. Et puis, j'ai également adoré les personnages de Tamlin, ainsi que celui de son bras droit Lucien, ou encore Rhysand, un personnage que j'ai adoré détester, puis qui se révèle finalement très touchant !

Dès les premières pages, on se rend compte que Feyre n'est pas une fille à prendre à la légère, elle se bat coûte que coûte pour survivre, elle fait preuve d'une très grande force mentale, et c'était vraiment très intéressant de la voir évoluer encore un peu plus au fil des pages, et la découvrir sous un jour un peu différent au Palais, lorsqu'elle ose se lâcher un peu plus pour être elle-même et lorsqu'elle arrête de s'inquiéter pour tout.

L'auteur a une écriture qui a su me captiver du début à la fin, même si elle prend son temps pour mettre en place l'histoire et le décor, et qu'il ne se passe pas énormément d'action durant une bonne partie du livre. J'ai savouré tous les différents passages qu'elle nous propose, le début avec la chasse, la rencontre de la famille de Feyre, son petit village, les différentes légendes par rapport aux Royaumes des immortels, aux créatures, et puis j'ai adoré la vie de Feyre au Palais, découvrir cet endroit qui semble magnifique, et découvrir également la vraie vie des immortels, et pas celle que Feyre pensait connaître.

C'est un univers plein de magie, de mystères, de personnages qui nous glacent le sang. L'auteur ne nous ménage pas, et d'une fois que l'action est mise en place, je peux vous dire que mon coeur a fait des bonds, tellement j'étais angoissée par ce qui pouvait arriver à Feyre, Tamlin, et aux autres. D'autant plus qu'on y retrouve un côté vraiment sombre, avec des personnages qui se montrent cruels entre eux, et avec nous également, tant et si bien qu'il est pratiquement impossible de refermer le livre avant d'avoir le fin mot de l'histoire.

Et lorsque j'ai eu terminé ma lecture, je me suis sentie un peu vide et triste, d'avoir terminé ce 1er tome, de me rendre compte que je n'étais pas partie à Prythian avec Feyre, et je n'ai eu qu'une seule envie, m'acheter très rapidement le tome 2. C'est donc presque un coup de coeur pour ce 1er tome, et ça fait du bien d'avoir une lecture aussi intéressante et agréable !


D'autres avis sur
Logo Livraddict

dimanche 8 avril 2018

Les écorchés, tome 1 : Ruine

Auteur : Tillie Cole
Editions : Milady
Genre : Romance, Drame
Sortie : 2017
Pages : 442








Mon avis en bref :
Une lecture extrêmement addictive ! J'ai adoré les personnages, le contexte avec la mafia russe, et la romance entre Kisa et Ruine...






Quatrième de couverture

Kisa est la fille du chef de la mafia russe de New York qui tient le Donjon - un ring clandestin - et la fiancée d'Alik, un tueur endurci. Un jour, elle croise par hasard un sans-abri couvert de tatouages et de cicatrices qui éveille en elle des sentiments inconnus. Quelque temps plus tard, elle le revoit en train de combattre au Donjon. Alors qu'il sème la peur et la mort sur son passage, Kisa brûle de désir pour cet homme que tout le monde appelle Ruine. Mais celui-ci poursuit un but ignoré de tous : il recherche celui qui lui a volé sa vie et souhaite assouvir sa vengeance qu'il attend depuis de trop longues années.




Mon avis

C'est après avoir vu l'avis de Pikiti Bouquine sur son compte Instagram, qui avait trouvé ce livre super addictif et qui en parlait vraiment bien, que je me suis décidée, deux jours plus tard, à le lire. Et j'ai bien fait, puisque effectivement, je rejoins totalement ce qu'elle en disait, une fois ce livre commencé, je n'ai plus réussi à le lâcher, et j'ai passé un très bon moment avec Kisa et Ruine, dans un contexte pour le moins sombre.

Dans ce livre, nous suivons donc Kisa, la fille d'un chef de la mafia russe qui tiens un Donjon, lieu pour le moins sordide dans lequel des hommes se battent à mort. Kisa est promise à Alik, un homme qui la bat, la surveille continuellement, l'empêche de vivre et de croiser le regard des autres hommes, alors que lui ne se gêne pas pour se taper cinquante nanas différentes sans même le cacher. Et puis nous suivons Ruine, l'un de ces fameux combattant. Kisa va le rencontrer dans la rue, alors qu'elle va distribuer des repas aux sdf, puis plus tard, alors que Ruine entrera dans le Donjon pour se battre, mais avec une idée en tête, se venger et tuer l'homme qui lui a volé sa vie, qui a fait de lui un monstre sanguinaire et un assassin...

Comme je le disais, dès les premières pages, j'ai eu de la peine à lâcher ce livre avant de l'avoir terminé. J'ai adoré l'écriture de Tillie Cole, auteure dont j'avais déjà beaucoup entendu parler, mais que je ne connaissais pas encore.

Les personnages m'ont beaucoup plu, que ce soit Kisa et Ruine, ou encore les personnages secondaires comme la meilleure amie de Kisa, et même les méchants de l'histoire sont si bien décrits qu'on ne peut s'empêcher de les détester au plus haut point, et même de les haïr.

J'ai adoré la rencontre entre Kisa et Ruine, moment que j'attendais vraiment avec énorme impatience, car bien sûr, l'auteur prend le temps de mettre en place le contexte de l'histoire durant plusieurs dizaines de pages, et quand on comprend enfin que Kisa va rencontrer Ruine, on ne peut s'empêcher de ressentir une certaine excitation. J'ai adoré leur première rencontre, et encore plus la suite des événements, lorsque les deux personnages vont se retrouver dans un contexte pour le moins difficile, puisque ce sera dans le Donjon, un lieu qui donne tout sauf envie d'y être !

L'auteure nous présente également plusieurs passages du passé de Kisa, avec un côté plus chaleureux, car elle se remémore de beaux souvenirs de son adolescence, même si tout ne s'est pas très bien terminé. Et puis, on va également découvrir le passé de Ruine, comment et pourquoi il est devenu rien de plus qu'un numéro, un tueur sanguinaire, un combattant craint de tous, ces passages étaient vraiment sombres et difficiles.

J'ai beaucoup aimé également la différence entre les passages de la mafia russe, la cruauté de certains personnages, comme Alik. Et le côté doux et beau de l'histoire entre Kisa et Ruine.

Je n'ai pas vu passer les 440 pages de ce livre, j'avais juste envie de continuer de profiter de leur histoire, et surtout, certains passages sont tellement prenants et limites angoissants pour la vie des héros, que j'ai eu de la peine à ne pas savoir très vite ce qui allait arriver aux personnages et comment l'histoire allait se finir pour eux.

Il me tarde maintenant de retrouver l'écriture de Tillie Cole, et de lire le tome 2 de cette saga, dans lequel on va découvrir de nouveaux personnages principaux et secondaires, et j'espère que cette suite sera aussi prenante que ce 1er tome !


D'autres avis sur
Logo Livraddict

lundi 12 février 2018

Après nous, tome 1 : Au commencement

Auteur : Myra Eljundir
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Fantastique, Jeunesse/YA
Sortie : 2017
Pages : 369







Mon avis en bref :
J'ai passé un excellent moment avec ce livre qui nous emmène dans une histoire originale et avec des personnages que j'ai adoré !







Quatrième de couverture

Les cartes du destin de l'humanité sont entre ses mains. Est-elle porteuse de chaos ou de la promesse d'un monde meilleur ?

Jezebel Kern a tout pour elle : des parents aimants, soucieux de son avenir, un véritable talent de musicienne, une voix envoûtante. Rien ne semble pouvoir troubler son petit paradis. Mais lorsque Hannah et Johann Kern perdent la vie dans un accident  de la route, Jezebel découvre qu'il n'y a aucun acte de naissance à son nom. Peu à peu s'impose une terrible vérité : elle a été kidnappée dans sa petite enfance. A qui ? Pourquoi ? Et surtout, d'où lui vient cette voix capable de charmer... comme de blesser mortellement ? Jezebel devra le découvrir au travers d'une quête qui fera vaciller ses croyances et la portera aux frontières de l'apocalypse.




Mon avis

Il me tardait vraiment de retrouver la plume de Myra Eljundir (Ingrind Desjours) dans un nouveau livre jeunesse, d'autant plus que la couverture de ce 1er tome m'a tout de suite tapé dans l'oeil !

Dès les premières pages, ma curiosité à été attisée par ce que l'auteur nous proposait. L'histoire commence de façon un peu particulière, puisque l'on va suivre un bébé dans le ventre de sa mère, aux côté de son jumeau, lors de l'accouchement, et on comprend très vite que les deux jumeaux sont très différents l'un de l'autre, l'un semble bon tandis que l'autre semble plus maléfique. Et  l'un d'entre eux semble réussir à prendre le pouvoir sur l'autre.

Quelques temps plus tard, nous suivons Jezebel, une jeune fille qui a été adoptée après la mort accidentelle de ses parents. Celle-ci possède des dons très particuliers, car en usant de sa voix, elle peut envoûter les gens pour les forcer à faire, entre autre, ce qu'elle désire, et les amener à l'idolâtrer d'une certaine façon. Mais ces dons peuvent aussi faire le mal, puisque Jezebel a bien failli tuer plusieurs personnes, dont sa propre mère, en usant de sa voix.

Tout au long de l'histoire, nous allons suivre Jezebel, accompagnée de 3 amis : Rowan et Noé, qui sont comme frères et soeurs, mais pas liés par le sang. Rowan est amoureuse de Noé depuis toujours, et la situation devient un peu compliquée lorsque Jezebel arrive et attise le regard de Noé. Et puis il y a aussi Jarod,un garçon qui sera également attiré par Jezebel.

Toute la petite équipe va tenter d'aider Jezebel à en savoir plus sur ses origines, quand Rowan découvre qu'aucun acte d'origine n'est mentionné au sujet de Jezebel, et que son adoption est beaucoup plus mystérieuse que ce qu'elle ne le pensait au départ.

J'ai beaucoup aimé la mise en place de l'histoire tout au long de ce 1er tome. On apprend à découvrir les personnages petit à petit, et on se demande, avec les événements du 1er chapitre, ce dont Jezebel est capable sans même le savoir, et quel sera le destin qu'elle devra accomplir, notamment grâce à ses dons.

J'ai apprécié chacun des personnages, même si par moment, je ne savais plus trop sur quel pied danser avec Jezebel. Elle semble particulièrement perdue parfois, à raison, et du coup, ses choix passent un peu du bon au mauvais envers les autres, et je ne savais pas ce qu'il en était vraiment de ce personnage, mais c'est voulu.

Il y a également beaucoup de mystères, dont un en particulier qui m'a laissé sur les fesses tellement je ne l'avais pas vu venir ! Je me suis fait avoir comme une débutante par ce retournement de situation, pour mon plus grand plaisir.


Ce 1er tome est un tome d'introduction, mais en même temps, on ne s'ennuie pas une seule seconde malgré le fait que l'histoire se mette doucement en place, car on prend plaisir à suivre les personnages et à en savoir un peu plus sur Jezebel au fur et à mesure de l'histoire, et j'ai eu beaucoup de peine à le lâcher une fois commencé, d'autant plus que la plume de l'auteur est toujours aussi agréable à lire !


J'ai vraiment super hâte de lire la suite de cette histoire, de savoir où tout cela va nous mener, et je sens que l'on n'est pas au bout de nos surprises et que l'auteur nous surprendra encore d'avantage, comme elle sait si bien le faire.


Petite mention spéciale pour les quelques moments où l'auteur arrive à nous amener dans son histoire des sujets qui, on le ressent (et je le sais depuis que je la suis un peu sur les réseaux sociaux) lui tiennent à coeur. J'ai particulièrement aimé le fait que Rowan soit vegan (sauf erreur) et qu'il y a quelques lignes à ce sujet pour expliquer son choix, ainsi que sur d'autres sujets concernant les animaux et comment ils sont souvent traités et exploités dans le monde d'aujourd'hui notamment à cause de la surconsommation. J'espère qu'avec ces petites explications parfaitement bien intégrées à l'histoire, Myra Eljundir aura réussi à toucher certaines personnes et à attiser leur curiosité sur un sujet très important selon moi, et qui mérite qu'on s'y attarde un peu pour changer ne serait-ce que notre façon de penser et certaines de nos habitudes.



D'autres avis sur
Logo Livraddict

lundi 5 février 2018

Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part

Auteur : Sabrina Philippe
Editions : Eyrolles
Genre : Contemporaine
Sortie : 2017
Pages : 300






Mon avis en bref :
J'ai passé un bon moment avec ce livre, les personnages sont intéressants à suivre, même si j'ai été un peu déçue sans doute parce que j'en attendais énormément.








Quatrième de couverture

Elle est encore jeune, un peu connue, mais déjà lasse. Elle parle d'amour sur les plateaux de télévision, donne des conseils éclairés, mais peine à trouver du sens à sa propre histoire. Ses pas la guident malgré elle vers l'île Saint-Louis près de laquelle elle a emménagé après une rupture difficile. Dans un café de l'île, où elle a pris l'habitude de commencer ses journées, elle fait une rencontre qui va bouleverser sa vision du monde, de l'amour, et qui changera sa vie à jamais. Elle a les cheveux blancs et les yeux clairs. Elle était journaliste. Elle a cherché l'amour dans les bras d'hommes qui l'ont plus ou moins aimée, jusqu'à ce que l'évidence d'une rencontre éclipse toutes les autres. Dans un café de l'île Saint-Louis, elle est venue trouver la jeune femme qui parle d'amour pour lui transmettre son secret. Lui a des boucles brunes et un regard noir. Il habite le même présent qu'elle, mais se souvient de temps anciens où ils se sont déjà rencontrés. Il sait qu'il ne peut pas l'aimer dans cette vie là, ou elle en mourra encore. Leur amour est au-delà de l'amour car elle et lui sont âmes soeurs. Ils se sont trouvés dans ce café de l'île Saint-Louis, mais ils devront attendre encore toute une vie avant leur dernier voyage.




Mon avis


J'ai tout de suite craqué pour le titre et la couverture de ce livre qui me parlaient énormément. Je n'avais pas lu le résumé, je comptais juste me laisser transporter par cette histoire que j'espérais touchante et magnifique. Et malheureusement, même si j'ai passé un bon moment, j'ai été un peu déçue au final car je m'attendais à tout autre chose.

Dans ce livre, nous suivons l'histoire d'une jeune femme qui est spécialisée dans les relations amoureuses. Elle qui paraît maîtresse du sujet avec ses émissions de télé, va voir sa vie bouleversée après une rupture difficile. Elle va emménager dans un nouvel endroit, pour tenter de repartir sur d'autres bases, changer un peu sa vie, en commençant par découvrir des endroits qu'elle ne connaissait pas, comme un petit café où elle décide de se rendre chaque matin après avoir fait la rencontre d'une vieille dame fort curieuse. Celle-ci va de suite lui expliquer que malgré ses émissions de télé, elle ne connait rien à l'amour. Entres ces deux femmes, une relation va s'installer, la vieille femme va alors lui raconter l'histoire d'amour très particulière qu'elle a vécu avec un homme qui aura été son amour pour la vie entière.


Dès les premières pages, je me suis rendue compte que l'histoire de se livre allait être racontée d'une façon assez originale. Je pensais suivre la vie de cette spécialiste en relation amoureuse, mais contrairement aux apparences, c'est plutôt la vie de la vieille femme que l'on va suivre, car on va découvrir celle-ci pratiquement du début à la fin, avec les événements importants, mais surtout la rencontre avec le fameux amour de sa vie, et toutes les différentes choses qu'ils ont vécu ensemble, mêlant les moments de bonheurs comme les moments de tristesse qui font partie de la vie de tout un chacun.

J'ai aimé l'écriture de l'auteur, sa manière de nous raconter cette histoire, comment elle voit l'amour, mais malheureusement, je n'ai pas accroché plus que cela avec les différents personnages que l'on suit, d'autant plus qu'il n'y en a pas beaucoup. J'ai eu l'impression de lire cette histoire rapidement mais sans vraiment être plus intriguée que cela. Par contre il y a de très beaux passages qui m'ont marquée, avec de belles citations que j'ai trouvé très touchantes !

Je pense que pour une fois, j'aurais du lire le résumé pour savoir un peu dans quoi je m'embarquais et ainsi ne pas me faire trop d'idées qui ne correspondaient pas du tout, car je suis persuadée que c'est un livre qui peut toucher de nombreuses personnes, surtout avec un sujet comme celui-ci.

Je pense néanmoins que ce livre mérite à être un peu plus connu, que le sujet traité est amené d'une belle manière qui change un peu de l'ordinaire, et qu'il peut être un coup de coeur pour beaucoup de personnes. Sans doute que j'avais placé la barre trop haut malheureusement, d'où le fait que mon avis ne soit pas aussi bon que certains autres, mais j'ai néanmoins passé un très bon moment avec ce livre et c'est une histoire que je n'oublierai pas non plus de si tôt.


D'autres avis sur
Logo Livraddict

mercredi 31 janvier 2018

Eliza et ses monstres

Auteur : Francesca Zappia
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Contemporaine, Jeunesse/YA
Sortie : 2018
Pages : 398








Mon avis en bref :
J'ai passé un très bon moment avec cette histoire plutôt originale, j'ai beaucoup aimé Eliza et l'univers particulier de la BD qu'elle a créé incognito.






Quatrième de couverture

Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fille timide, intelligente, un peu étrange et... qui n'a pas d'amis.
Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La Mer infernale, un webcomic extrêmement populaire.
Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter ego est une véritable star.
Mais Eliza ne peut s'imaginer aimer le monde réel plus qu'elle n'aime sa communauté numérique.
Puis, un jour, Wallace Warland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d'être vécue hors ligne...

Le nouveau roman écrit et illustré par Francesca Zappia, la talentueuse auteur de Je t'ai rêvé.



Mon avis

Si vous me suivez depuis un moment, peut-être vous rappelez-vous le gros coup de coeur que j'avais eu pour "Je t'ai rêvé", de Francesca Zappia. J'attendais donc la sortie de ce nouveau livre avec une énorme impatience ! Et j'ai passé un super moment aux côtés d'Eliza, dans un univers assez particulier, même si j'ai été tout de même assez loin du coup de coeur que j'avais eu pour "Je t'ai rêvé".

J'ai particulièrement adoré le thème de l'histoire très actuel, puisque l'on va découvrir Eliza, une jeune fille qui a deux vies très différentes.

Dans sa vie de lycéenne, elle évite de côtoyer un maximum de personnes, elle fait tout pour passer incognito tant par son côté vestimentaire que par ses goûts un peu différents des autres filles de l'école. Elle se sent vraiment en retrait par rapport aux autres élèves mais ça ne la dérange pas tellement car tout la différencie des autres selon elle.

Dans sa deuxième vie qui elle, est virtuelle, Eliza (ou plutôt LadyConstellation) est connue par des milliers de gens, notamment grâce à la BD numérique qu'elle a créé, écrivant l'histoire et dessinant chaque planche qu'elle met en ligne une fois par semaine. Ses dessins sont très attendus par toute une communauté qui s'est créé autour de l'univers de sa BD. Mais Eliza met un point d'honneur à rester incognito, ne voulant que personne ne sache que c'est elle la créatrice.

J'ai adoré le fait que l'auteur aborde un sujet qui concerne, je pense, beaucoup de personnes avec l'arrivée des réseaux sociaux, avoir une vie réelle, et une autre virtuelle. La différence est frappante ici, car on passe vraiment d'une fille incognito, qui évite un maximum les personnes réelles, à une fille qui communique avec beaucoup de personnes et qui est très connue, mais sans l'être vraiment grâce à l'écran de son ordinateur qui la protège un peu.

Et puis, un jour, tout va changer pour Eliza, puisqu'elle va rencontrer un garçon qui va tout de suite l'intriguer, qui aura beaucoup de points communs avec elle, notamment le fait qu'il soit fan de la BD d'Eliza, il en fait même des fanfictions, ce qui va beaucoup compliquer la relation entre les deux personnages, car Eliza sera divisée entre le fait de ne pas vouloir lui mentir, et le fait de vouloir coûte que coûte garder le secret de son talent et de sa renommée.

L'histoire est entrecoupée de passages venant du forum créé pour La Mer infernale, forum dans lequel on va découvrir une toute autre Eliza, car comme bien souvent, le fait d'être incognito va lui permettre de se dévoiler un peu plus, c'était très intéressant de découvrir les deux côtés de ce personnage. Et puis, on y retrouve également de nombreux dessins, qui ont été réalisés par l'auteur, et que j'ai grandement appréciés. Grâce à ça, on a l'impression de pouvoir suivre également l'histoire de La Mer infernale, et cette BD apporte également un plus pour la découverte d'Eliza.

Vous l'aurez compris, j'ai passé un excellent moment de lecture avec ce livre. J'ai adoré découvrir les différentes facettes de cette jeune fille, qui m'a fait penser à moi en de nombreux points. J'ai été très touchée par la relation qu'elle va nouer avec Wallace qui m'a beaucoup plu aussi, il va réussir à faire sortir Eliza de sa carapace petit à petit. Et surtout, j'ai apprécié l'originalité de l'histoire et de l'univers créé par l'auteur.




D'autres avis sur
Logo Livraddict